Scrollez

Saveurs et tradition

À Dijon, le restaurant Le Pré aux Clercs vous invite à pénétrer dans un univers dédié aux saveurs authentiques et à la convivialité. Fidèle à l’esprit des brasseries Georges Blanc, la carte du restaurant Le Pré aux Clercs nous propose de remonter le temps et de nous arrêter au-dessus des fourneaux de nos grands-mères, nez ouvert, yeux fermés, papilles affolées par les anciens effluves retrouvés. Elle offre à redécouvrir les plats signatures d’une cuisine savoureuse, rassurante et chaleureuse.

Convivial ou intimiste

L’architecture du restaurant Le Pré aux Clercs permet de s’évader dans le joyeux brouhaha d’une brasserie ou de s’isoler entre amis dans l’un des salons privatifs. Si l’agencement de l’espace est moderne, la présence de pierres et de poutres apparentes offre l’image d’une tradition jalousement conservée. Les ouvertures sur l’extérieur et une scénographie des éclairages invitent généreusement la lumière à participer à la fête jour et nuit.


Sur la place depuis 1866

Devenue une véritable institution, ce haut lieu dijonnais de la restauration depuis 1863, n’a déménagé qu’une seule fois, en 1866, sur la place d’Armes devenue en 1944 celle de la Libération. Depuis plus de 150 ans, le restaurant Le Pré aux Clercs fait face au Palais des Ducs de Bourgogne, offre une vue imprenable sur la plus belle place de Dijon et perpétue une certaine idée des plaisirs de la table comme un art de vivre précieux.

Une résidence confidentielle

Nichées dans les étages d’un des plus beaux immeubles de la Place de la Libération, au cœur du centre-ville historique de Dijon, les 5 chambres du Pré aux Clercs offrent chacune un grand confort et un charme singulier.

Découvrez nos chambres

Nos actualités

22.11.2018

Le Pré aux Clercs est en Fêtes

11.22.2018

Le Pré aux Clercs est en Fêtes

Il flotte comme un parfum de Fêtes au Pré aux Clercs. Dans le menu pensé spécialement pour Noël, le chef et sa brigade ont voulu mettre en avant la tradition si chère à Georges Blanc et à nos souvenirs nostalgiques d’enfants, sans évincer ceux qui recherchent davantage la fraicheur et l’originalité des saveurs. Pour honorer le passage à la nouvelle année, l’équipe a mis l’accent sur la tradition revisitée. Des associations singulières et raffinées…

Menu de Noël

Ca fleure bon la tradition! Amoureux des vieux pots et des anciens fourneaux, réjouissez-vous, dans ce menu de Noël vous retrouverez avec délice les belles saveurs d’antan. Ici, la terrine de foie gras de canard accompagnée de sa confiture de marron et pain d’épices et de toasts briochés. Là, l’indémodable dinde farcie aux noix, son jus de volaille et sa purée fine de pommes de terre au beurre de Bresse. Une incontournable bûche viendra ponctuer ce traditionnel repas de famille. Originalité rime avec légèreté Le chef a pensé à celles et ceux qui préfèrent l’air et la chair légère de la mer. Ainsi l’entrée se fait délicieusement subtile à travers un saumon mariné aneth et oseille, sa crème aigre et sa crêpe vonnassienne.  Une suite toute en douceur mais savamment relevée avec un bar rôti accompagné de sa purée de courge, de graines torréfiées et d’une émulsion aux épices douces. Original encore, l’instant fromage où la force de l’Epoisses rencontre le moelleux d’une brioche tiède et la délicatesse du miel.

Menu de la Saint-Sylvestre

Pour la Saint-Sylvestre, le menu unique fait la part belle à une tradition revue et corrigée ! Vaporeuse, aérienne, la pomme de terre truffée se fait nuage tandis que le foie gras maison joue ses grands airs d’Opéra. Pour sublimer les gambas rôties au beurre de homard, la fève tonka s’invite dans la mousseline de chou-fleur qui, associée à une bisque crémeuse crée un mariage sensoriel original. Vrai plongeon dans la tradition grâce au chapon qui se laisse redécouvrir avec délice. On se laisse emporter par la saveur enivrante des morilles, et le goût caressant d’une purée de butternut et châtaigne. Le dessert vous apportera une belle expérience gustative avec une déclinaison autour du citron, une émulsion aux épices douces, un sorbet orange et une meringue croquante. Textures fondantes et craquantes, saveurs plurielles et singulières. Bon appétit et joyeuses Fêtes à tous !
En savoir plus
14.11.2018

Carte de novembre : saveurs originales et captivantes

11.14.2018

Carte de novembre : saveurs originales et captivantes

Côté fraicheur… Avec ses moules Bouchot, son chorizo ibérique et sa touche safranée, le risotto Carnaroli sort du sous-bois pour un aller-retour relevé entre terre et mer. Les escargots reviennent à toute allure enveloppés d’une persillade végétale et accompagnés d’un jambon fumé du Haut Doubs. Le chou-fleur, subtilement mariné au curry doux, se fait mousser, tandis que les coquillettes starlettes, parées de crème, d‘éclats de truffes et de Comté, séduisent les enfants gâtés. Pour ceux qui veulent prendre le large… Un vent marin souffle sur la terrasse du Pré aux Clercs. La carte de l’écailler propose une armada de coquillages et crustacés. Le brochet se la joue bouchon lyonnais avec sa quenelle. Très chics, les noix de Saint-Jacques rôties au beurre de caviar et yuzu, la sole meunière et son beurre blanc à la truffe et le cabillaud nacré et gratiné au beurre de sarrasin, prennent déjà des airs de menus de fête. Et à ceux qui préfèrent le plancher des vaches… Ni les burgers maison, ni le tartare, ni la joue de veau, ni l’authentique andouillette, ne prennent la poudre d’escampette. Quant au Chateaubriand de bœuf « façon Rossini », il reste aussi mais c’est avec des truffes qu’il se réjouit d’être servi. En accompagnement… On  met les petits plats dans les grands et on ajoute une bonne dose d’originalité avec les légumes de saison revisités… Gratin de potiron, fricassée de légumes racines, purée de céleri à la fève de tonka, viennent tenir compagnie au riz pilaf, aux pommes allumettes et à l’écrasé de pomme de terre. Côté douceurs… On voyage. Escale au sommet des Alpes avec l’ascension du « Mont Blanc » à la crème de marron et clémentine. Détours entre Bretagne et Normandie avec la pomme rôtie, sa crème fouettée et son sablé breton au sarrasin, glace vanille. Petit séjour en Grèce avec l’entremets poire chocolat façon « Belle Hélène ». Halte en Australie et en Nouvelle–Zélande avec la Pavlova. Enfin, aller direct « Paris Dijon » au caramel beurre salé sur un voile de chocolat noir pour un retour exquis sur les terres bourguignonnes avec la tarte cassis et pain d’épices Mulot&Petitjean. De l’entrée au dessert, le carte du Pré aux Clercs met un point d’honneur à vous faire voyager et vous surprendre en mélangeant les saveurs d’ici et d’ailleurs.
En savoir plus
05.11.2018

Coquillages et crustacés… La nouvelle carte de l’écailler !

11.05.2018

Coquillages et crustacés… La nouvelle carte de l’écailler !

Ca fleure bon les fragrances iodées et les parfums de la marée au bout de la rue de la Liberté. Le Pré aux Clercs vous propose une ribambelle de savoureux mets sur son banc de l’écailler. Huitres Sentinelle et Gillardeau, langoustines, crevettes, bulots, homards et tourteaux… sont à déguster sur place ou à emporter. Profitez aussi du retour de la pêche du jour, des poissons entiers… Saint-Pierre, Daurade… levés et préparés minute. Laissez-vous embarquer par une envie de grand large et d’embruns, puis revenez au port avec un plateau garni plein de fraicheur ou une belle assiette du pêcheur. Les grenouilles et leurs cuisses charnues sont de retour également, le week-end exclusivement ! Pour l’apéritif, sortez le grand jeu et osez le caviar de Neuvic, accompagné d’une coupe de Champagne ou d’un shot de vodka… mmmh un délice ! Sinon, vous ne serez pas en reste, le chef vous a concocté des amuse-bouche aux douces saveurs de la mer : rillettes de saumon parfumées à l’aneth ou rillettes de cabillaud au citron vert.
En savoir plus
18.10.2018

Le joli défilé des cucurbitacées

10.18.2018

Le joli défilé des cucurbitacées

Avoir été la star d’un conte de fée puis retombée dans l’oubli au douzième coup de minuit.  Ressuscitée mais déguisée pour les délires d’une fête qui honorent tous les saints et nos défunts. Enfin, la citrouille prend sa revanche, ou ses cousines plus précisément ! Butternut, potimarron et potiron en ont plus sous le pied que le carrosse de Cendrillon. On aime leurs couleurs qui rappellent celles de l’automne et on adore leurs chairs beurrées, au bon goût de noisettes et sucrées. Et en plus, elles sont très bonnes à la santé. Le chef du Pré aux Clercs les a déclinées à travers une entrée, un plat et un dessert pour mieux les laisser s’exprimer. Des créations gourmandes à retrouver toute la saison et sans modération! Entrée aérienne avec ce nuage de Butternut accompagné d’une compotée de châtaignes et pain d’épices… Plat craquant avec ce cabillaud en croûte de potiron rôti et ses navets braisés à l’orange. Dessert fondant avec une bûche au potimarron et chocolat et sa glace à la confiture de lait.
En savoir plus
10.10.2018

Laurent Gerra était au Pré aux Clercs !

10.10.2018

Laurent Gerra était au Pré aux Clercs !

Originaire de Mézériat, à 5 kilomètres de Vonnas, Laurent Gerra est un ami de longue date de Georges Blanc. A l’issue de son spectacle « Laurent Gerra sans modération » qu’il jouait hier soir au Zénith de Dijon, c’est tout naturellement que l’humoriste nous a fait le plaisir de venir diner ensuite au Pré aux Clercs. Une rencontre très sympathique !
En savoir plus