Actualités

Soirée événement LILLET* au Pré aux Clercs !
20.05.2019

Soirée événement LILLET* au Pré aux Clercs !

Mercredi 22 mai de 17H à 19H :

Faites entrer le soleil en venant déguster deux cocktails savoureux :
- THE FLOWERS : Lillet blanc, Cointreau et Schweppes Hibiscus
- THE FRUITY : Lillet rosé, crème de pêche de vigne et jus d’ananas

Des hôtesses animeront la soirée et vous remettront des cadeaux pour tout achat d’un cocktail !
Prix de vente : 9€

*Lillet est un apéritif composé de vins rigoureusement sélectionnés et de macération de fruits. La marque Lillet est issue de la maison éponyme fondée en 1872.

Le Pré aux Clercs fête les mamans!
10.05.2019

Le Pré aux Clercs fête les mamans!

« Maman : n.f. Individu inquiet qui se demande toujours si elle est une bonne mère alors que si elle se pose la question, c’est qu’elle l’est déjà… »
C’est le moment de prouver à votre maman que oui, elle est une bonne maman (même si elle ne sait pas faire les confitures) et que oui, bien sûr, vous l’aimez. Pour cela, quoi de mieux que de jeter son tablier, de la kidnapper et de l’inviter à un déjeuner dédié.
Pour l’occasion, le chef du Pré aux Clercs et sa brigade lui ont concocté un menu original !
Alors le 26 mai, invitez-la, surprenez-la.
Faites-la voyager à travers des saveurs explosives et des associations audacieuses. Au programme… des notes d’embruns, un léger parfum de jardin, des goûts d’ici, des goûts d’ailleurs, du moelleux, du fondant, du croquant, du sucré, du salé, du sucré-salé… Offrez-lui une parenthèse légère, aérienne comme une bulle petit pois/verveine, vaporeuse comme un nuage vanillé…
Une délicieuse façon de lui dire « je t’aime ».

Carte printanière, saveurs légères
03.04.2019

Carte printanière, saveurs légères

Le chef et sa brigade vous proposent la nouvelle carte du Pré aux Clercs, plus printanière. Une échappée belle dans des assiettes qui sentent bon la terre, la mer et le soleil…

Les légumes refont leur apparition et ils sont bien accompagnés ! Les tomates rougissent de plaisir aux côtés d’une mozzarella burratina et d’un pesto génois. Les petits pois se font vaporeux, rehaussés par du jambon fumé et une émulsion d’ail doux. Les asperges se redécouvrent avec des escargots anisés pour un risotto original. Les endives se dégustent gratinées…

Côté mer, le Bar et le Sébaste sortent de l’eau et la pêche du jour réserve quelques surprises.

Côté terre, le ris de veau a remplacé l’andouillette et la longe a remplacé la joue. Le bœuf, Aubrac ou Charolais, reste en place et se décline en tartare cuit ou cru, en pièce nature ou « façon Rossini » ou en burger gourmand. La volaille appuie sur le champignon et on ne se freine pas sur les morilles délicieuses.

Nouveau clin d’œil bourguignon qui remet les saveurs de notre région au centre de l’assiette : en entrée, l’incontournable jambon persillé agrémenté d’une crème à la moutarde ancienne. En plat, le paleron de bœuf braisé mijoté dans une sauce spéciale au pinot noir et sa garniture dédiée. Pour finir, un dessert qui marie cassis et pain d’épices.

Une vraie proposition est faite aux végétariens qui trouveront un panel de plats adaptables et quelques suggestions dédiées : la galette de riz au Tom Yum et coriandre finement relevée par une émulsion d’épices douces, le burger végétarien qui avec sa galettes de légumes, ses tomates confites et son chèvre frais, pourrait bien faire pâlir de jalousie son comparse à la viande, le risotto Carnarolli qui sent bon l’Italie…

Du nouveau dans les douceurs, la pavlova ramène sa fraise et ses fruits rouges, L’Eclair Dijon-Paris au caramel beurre salé s’amuse avec la cacahuète, la tarte Tatin reste dans la tradition tandis que le millefeuille joue un air exotique, le chocolat part ici à la rencontre de la noisette, et là, du yuzu pour des créations tout en délicatesse.

Et une madeleine de Proust, une !
25.03.2019

Et une madeleine de Proust, une !

En souvenir des mères Blanc, Elisa puis Paulette, qui avaient l’instinct de la cuisine vraie, Georges Blanc a conservé depuis le début, ce plat signature à la carte depuis 1961 : les cuisses de grenouilles sautées en persillade. Dans la plus pure tradition de la maison, notre chef, Jean-Bruno Gosse vous les mitonne toute la semaine, midi et soir.
Un rendez-vous avec de véritables et délicieuses saveurs d’antan qui nous rappellent les échappées belles en bord de Saône, les déjeuners dominicaux chez nos grand-mères et un plaisir sensoriel irremplaçable : manger avec ses doigts !